Les canaux de Venise sont noirs comme l'encre;
c'est l'encre de Jean-Jacques, de Chateaubriand,
de Barrès, de Proust.

Paul MORAND

L'eau. Glauque, noire, rouge, plombée. La matrice originelle de Venise.
Un limon boueux, une épaisseur liquide. On oublie trop, devant l'élégance des palais,
le cisèlement des architectures, que cette ville est née de la fange,
que ses fondateurs, fuyant les barbares qui envahissaient la terre ferme,
se sauvèrent au milieu de la lagune, pour y trouver un refuge accessible aux Huns.

Dominique FERNANDEZ, Le promeneur amoureux, Paris, 1980

retour

Florence

Rome

Naples